French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

Courrier - Décembre 2015 : Des liqueurs magnétiques thixotropes ?

Imprimer
Envoyer
Écrit par Laurence
Mardi, 24 Novembre 2015 22:52

Confronté à un problème de contrôle« au plafond » par magnétoscopie, un de nos correspondants considérait, à juste raison, qu’il serait intéressant de disposer de produits thixotropes comme c’est le cas en ressuage dans une telle situation.

Apparemment, aucun produit indicateur thixotrope n’existe en magnétoscopie. Pour quelles raisons ?

Cela nous amène à reparler des produits de ressuage thixotropes que nous avons évoqués, entre autres, dans l’un de nos articles(1).

Dans la description du brevet britannique N° 1 315 121(2) (3) certaines compositions de produits de ressuage thixotropes sont mentionnées. Ainsi, nous constatons que des pénétrants thixotropes peuvent être facilement formulés à partir de pratiquement n’importe quel type de pénétrant classique en y ajoutant un agent thixotrope approprié, par exemple à base d’argile. Bien que ce brevet stipule que ces produits peuvent être appliqués au pinceau ou par pulvérisation, ils ne le sont généralement qu’au pinceau ou au chiffon pour les faire passer de l’état de gel à celui de fluide.

Une possibilité serait, par exemple, de remplacer les colorants par des particules magnétiques dans un pénétrant thixotrope.

Une autre possibilité consisterait à ajouter un agent thixotrope à une liqueur magnétique, en incorporant, si nécessaire, d’autres additifs pour obtenir une liqueur magnétique thixotrope.

Par conséquent, la formulation de tels produits ne poserait théoriquement pas, a priori, de problème.

Cependant, les points suivants doivent être considérés.

Dans les pénétrants, les colorants sont en solution et le restent. Dans une liqueur magnétique, les particules magnétiques sont en suspension, mais finissent par sédimenter.

Un support thixotrope pourrait empêcher la sédimentation des particules magnétiques. Elles resteraient dispersées dans le gel…mais pour quoi faire ?

Les particules magnétiques sont généralement de formes sphérique et/ou allongée. Dans les liqueurs magnétiques, elles doivent être mobiles et c’est la raison pour laquelle la norme ISO 9934-2, stipule que la viscosité dynamique du liquide porteur, déterminée selon la norme ISO 3104, ne doit pas être supérieure à 5 mPas à 20 °C ± 2 °C.

Dans de tels liquides à faible viscosité, lors de l’aimantation de la pièce à contrôler, les particules allongées sont soumises à un couple dû au champ magnétique et celles-ci s’alignent sur les lignes du champ magnétique. Ce couple est très faible. Si la viscosité du liquide porteur augmente, le couple de rotation appliqué aux particules magnétiques sera insuffisant pour « contrer » les forces contraires dues à la très forte viscosité du liquide porteur. Même en laissant les particules soumises au champ magnétique pendant une quinzaine de secondes (ce qui allongerait très sensiblement la durée du contrôle, lors de l’utilisation d’un électroaimant portatif, par exemple : 15 secondes à chaque position de l’équipement), il y a très peu de chances que la performance de la liqueur magnétique puisse être garantie. En effectuant, à l’aide d’un générateur de courant ou sur un banc de contrôle par magnétoscopie, l’aimantation par passage de courant ou passage de flux magnétique, il est fort probable que les transformateurs et l’électronique chaufferaient très vite. L’équipement de magnétoscopie se mettrait en sécurité, et demanderait de longues minutes pour refroidir. Et toujours pour un résultat bien aléatoire !!!

Autant de questions qui nous amènent à nous interroger sur ce que pourrait être la performance de liqueurs magnétiques thixotropes.

Nous n’avons pas trouvé de brevet concernant les produits indicateurs thixotropes de magnétoscopie.

Nous pensons qu’aucun fabricant de produits de magnétoscopie ne s’est penché sur le problème et que, si des recherches ont été entreprises, elles se sont soldées par un échec. Mais, quel serait le marché pour de tels produits ?

En ce qui concerne les pénétrants thixotropes, peu de fabricants en ont dans la gamme de leurs produits, ce qui tendrait à prouver qu’il s’agit d’un marché vraiment marginal.

 

Références normatives

ISO 9934-2:2015, Essais non destructifs -- Magnétoscopie -- Partie 2: Produits indicateurs, Organisation Internationale de Normalisation, Genève, Suisse, 2015.

ISO 3104:1994, Produits pétroliers -- Liquides opaques et transparents -- Détermination de la viscosité cinématique et calcul de la viscosité dynamique, Organisation Internationale de Normalisation, Genève, Suisse, 1994.

 

Références

(1) Pierre CHEMIN and Patrick DUBOSC, DPCNews N° 017, DPCNews N° 017 - Produits spéciaux pour le ressuage, (document complété et actualisé en septembre 2014).

(2) Pierre CHEMIN et Patrick DUBOSC, Historique du ressuage (Complété et actualisé en mai 2015).

(3) Description du brevet britannique N° 1 315 121, publié le 26 avril 1973. Improvements in or relating to process and materials for the detection of flaws and discontinuities in an article(ndlr :Améliorations dans ou relatives au procédé et aux produits pour la détection des défauts et des discontinuités dans une pièce). Inventeur : Norman Henry HYAM de la société Ardrox Ltd, Commerce Road, Brentford, Middelex, Angleterre.

Mis à jour ( Mardi, 05 Avril 2016 22:52 )