French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

Courrier - Septembre 2013

Imprimer
Envoyer
Écrit par Administrator
Samedi, 17 Août 2013 05:27

Est-ce vraiment inutile ?

Septembre 2013

Un de nos lecteurs, formateur en contrôle non destructif, nous a posé une question concernant l’équipement d’aimantation composé de deux aimants permanents reliés l’un à l’autre par un câble inox.

En effet, il avait un doute, les fournisseurs qu’il avait consultés lui ayant affirmé que ce câble ne servait strictement à rien.
Non convaincu par cette réponse (pourquoi des fabricants mettraient-ils des composants inutiles sur du matériel ?), il nous a interrogés.
Nous vous détaillons notre point de vue.

Tout d’abord, comme il s’agit d’un câble en inox, il ne sert certainement pas à fermer le circuit magnétique.
Si l’on consulte la littérature traitant de la magnétoscopie, on ne trouve pas d’information à ce sujet.
Il faut vraiment reconnaître que cette technique d’aimantation est peu utilisée compte-tenu des restrictions d’utilisation des aimants permanents comme stipulées dans certaines normes, telle que la norme ASTM E1444/E1444M, et spécifications. Il faut avoir réellement pratiqué cette technique d’aimantation pour connaître la véritable raison justifiant l’existence de ce câble.

En fait, l’inox permet de rendre ce câble flexible, robuste et résistant à la corrosion : ces aimants permanents sont utilisés, comme nous l’avons écrit sur notre site Internet, par exemple, pour effectuer des contrôles subaquatiques(1).
Ce câble est suffisamment court pour éviter que le contrôleur soit tenté d’espacer trop les deux pôles et de "bâcler" de cette manière le contrôle car, parfois, la tentation est forte d’aller très et trop vite !

Le fait que les deux aimants soient solidaires évite d’en perdre un, lors du rangement, ou lors d’un contrôle en hauteur (contrôle d’une citerne, d’une coque de navire, etc.) ou en altitude (contrôle en montagne ou ailleurs par des opérateurs travaillant sur corde). Imaginez si quelqu’un reçoit un des aimants sur la tête !

De plus, le fait d’avoir un câble permet de placer d’une seule main successivement les 2 pôles sur la surface et, en cas de chute d'un des deux aimants, d'une certaine hauteur, l'autre encore fixé peut retenir celui qui s'est détaché de la surface, évitant les accidents.

Enfin, ce câble supprime la nécessité de rechercher le pôle nord et le pôle sud de chaque aimant à appliquer sur la surface.

Ces deux aimants sont reliés à "la corde" de telle façon que le pôle Nord de l'un, non attaché au câble, et le pôle Sud de l'autre, lui non plus non attaché au câble, soient "collés" sur la pièce à contrôler : ainsi, un champ magnétique est créé entre les deux pôles.
Pour le vérifier, il suffit de promener une boussole le long de chacun des aimants : on détectera aisément les deux pôles nord, et les deux pôles sud !

Référence

(1) Pierre CHEMIN et Patrick DUBOSC, Quelques applications industrielles de la magnétoscopie, janvier 2011. Sur notre site Internet.

Référence normative

• ASTM E1444/E1444M-12 Standard Practice for Magnetic Particle Testing, ASTM International, 100 Barr Harbor Drive, PO Box C700, West Conshohocken, PA, 19428-2959, États-Unis d’Amérique, 2012.

Mis à jour ( Samedi, 17 Août 2013 05:39 )