French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

DPCNews 023 - Norme ISO 12706:2009 : des occasions manquées

Imprimer
Envoyer
Écrit par Administrator
Jeudi, 01 Avril 2010 09:53

Avril 2010

1- Introduction

La norme ISO 12706:2009 vient d’être publiée et elle remplace la norme ISO 12706:2000.
Le temps est venu pour attirer votre attention sur certaines occasions manquées.

2- Première occasion manquée : rincer n’est pas laver et laver n’est pas rincer

Dans de nombreux documents, les mots ‘‘rincer’’ et ‘‘laver’’, ‘‘rinçage’’ et ‘‘lavage’’ sont utilisés comme équivalents. Il en est de même en anglais en ce qui concerne ‘‘to rinse’’ et ‘‘to wash’’, ‘‘rinsing’’ et ‘‘washing’’.

Ne percevez-vous pas une différence entre ‘‘je me lave les mains’’ et ‘‘je me rince les mains’’ ?
Si nous pouvons nous rincer les mains à l’eau, nous avons besoin de savon pour les laver. Le savon est constitué d’agents de surface (agents tensioactifs), constituants utilisés dans les pénétrants. Cependant, les agents de surface sont classés d’après leur balance hydrophile/lipophile (valeur HLB). Ceux qui sont utilisés dans les pénétrants lavables à l’eau ne sont pas les mêmes que ceux utilisés dans les pénétrants à post-émulsion. Pour éliminer ces derniers, un émulsifiant hydrophile est nécessaire, qui se présente sous forme d’un concentré d’agents de surface, que les anglo-saxons appelaient initialement ‘‘détergent’’.

Quand un pénétrant à post-émulsion est utilisé avec un émulsifiant hydrophile, l’élimination de l’excès de pénétrant s’effectue d’une manière différente.

Lorsque la durée de pénétration s’est écoulée, habituellement de l’eau est pulvérisée sur la surface des pièces ou celles-ci sont immergées dans une cuve d’eau (agitée ou non). Comme le pénétrant et l’eau ne sont pas miscibles et qu’il ne s’émulsionne pas, cette opération n’est utilisée que pour éliminer mécaniquement la majorité de l’excès de pénétrant (généralement de 75 % à plus de 90 %). En faisant ainsi, on sait qu’une faible couche de pénétrant subsiste sur la surface qui ne peut donc pas être considérée comme propre. Aussi, il nous semble mieux convenir d’appeler cette opération un ‘‘rinçage’’ au lieu d’un ‘‘lavage’’.

Lorsque la durée d’émulsification s’est écoulée, de l’eau est pulvérisée sur la surface des pièces. Le pénétrant émulsifié et l’émulsifiant hydrophile sont totalement éliminés par lavage. Aussi, il est plus approprié d’appeler cette opération un ‘‘lavage’’ plutôt qu’un ‘‘rinçage’’.

En faisant ainsi, nous explicitons mieux les phénomènes mis en jeu et nous pensons que c’est plus facile à comprendre.
Cela vaudrait d’écrire ces termes dans la norme ; notre but est que les deux propositions, ci-dessous, soient bientôt discutées :
• Terme : ‘‘Rinçage à l’eau’’. Définition : ‘‘Élimination avec l’eau, de la majeure partie de l’excès de pénétrant à post-émulsion, de la surface d’essai avant l’application de l’émulsifiant hydrophile.’’
• Terme : ‘‘Lavage à l’eau’’. Définition : ‘‘Élimination à l’eau de l’excès de pénétrant lavable à l’eau ou élimination du pénétrant à post-émulsion après émulsification.’’

Que constatons-nous dans la norme ISO 12706:2009 ?
• Les termes ‘‘rinçage’’ et ‘‘ rinçage par immersion’’ ont été supprimés.
• Nos propositions n’ont pas été prises en compte.

3- Seconde occasion manquée : la levée de doute

La ‘‘levée de doute’’ est un procédé couramment utilisé spécifique au ressuage.
C’est pourquoi un article publié sur notre site Web en Septembre 2009 a parlé de ce sujet.

Cette procédure est également appelée en anglais : ‘‘The wipe-off technique’’.

Cette technique ne figurait pas dans la norme ISO 12706:2000. Nous avions fait la proposition suivante pour la version suivante de la norme :
Levée de doute. Définition : ‘‘Avec les pénétrants fluorescents, cette opération est destinée à vérifier et à interpréter des indications hors critère. Elle consiste à essuyer l'indication par un léger passage d'un pinceau souple ou d'un coton-tige légèrement humecté de solvant volatil tel que l’acétone. Après évaporation du solvant, le révélateur à base de solvant (humide non aqueux) est appliqué, dans le cas d’indications linéaires (ou non appliqué, dans le cas d’indications non linéaires). Si, dans les deux minutes, l’indication réapparaît, sous rayonnement ultraviolet, la présence d’une discontinuité est confirmée.

Notre proposition n’a pas été prise en compte.

4- Termes non mentionnés dans la norme

Enfin, les termes suivants auraient dû y figurer :

Brouillard bleu, combiné radiomètre/luxmètre, comparateur d’indications fluorescentes, compartiment pour brouillard de révélateur sec, dépassement de la consigne de température (en anglais: overshoot), éclairement énergétique ultraviolet (UV-A), éclairement lumineux, émulsifiant thixotrope, filtre de Wood, luxmètre numérique, nettoyant haute température, pénétrant basse température, pénétrant haute température, pénétrant thixotrope, projecteur ultraviolet (UV-A), radiomètre numérique, réfractomètre à main, surlavage.

5- Conclusion

Nous espérons que nos commentaires répondent à certaines de vos préoccupations et vous aideront.

En ce qui nous concerne, nous espérons que le Groupe Technique en charge de la prochaine révision de la norme ISO 12706:2009 prendra compte enfin de nos commentaires.

Références

ISO 12706:2000 Essais non destructifs - Terminologie – Termes utilisés en contrôle par ressuage, Organisation Internationale de Normalisation, Genève, Suisse, 2000.

ISO 12706:2009 Essais non destructifs - Contrôle par ressuage – Vocabulaire, Organisation Internationale de Normalisation, Genève, Suisse, 2009.


Nous, Pierre CHEMIN et Patrick DUBOSC, accueillons tout commentaire, toute idée. Si vous avez quelques exemples que vous souhaiteriez voir discutés ici, veuillez nous fournir, s'il vous plaît, toutes les indications utiles. Si vous exigez la confidentialité, nous modifierions les lieux, les noms et quelques paramètres pour empêcher d'identifier la source d'information. Néanmoins, nous sommes convaincus que notre site peut être une sorte de soupape de sécurité : le but N'EST PAS de viser telle ou telle Société, ou tel ou tel auditeur ; mais c'est toujours afin que les utilisateurs réfléchissent et se posent des questions, les vraies, à eux et aux autres.
Nous pouvons également fournir un conseil, là encore, à titre confidentiel si nécessaire, n'hésitez pas, s'il vous plaît, à nous poser des questions, pour alimenter notre base de données, concernant : les Fiches de Données de Sécurité (FDS), l'environnement, un nom chimique que vous ne comprenez pas, une gamme de ressuage dont vous avez entendu parler, etc. Nous avons une multitude d'exemples, certains ne figurant dans aucune spécification/norme, qui permettent la détection de discontinuités, lorsque "les procédés courants ou habituels" ne permettent pas la détection de ces discontinuités.