French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

DPCNews 042 - Étalonnage/Vérification / Techniques d’aimantation en MT / Rénovation d’un pénétrant coloré / Courrier des lecteurs

Imprimer
Envoyer
Écrit par Administrator
Samedi, 10 Décembre 2011 16:19

Janvier 2012

Avec nos meilleurs vœux
pour la nouvelle année qui commence

2012, Priorité à la qualité des produits et des services

Beaucoup de gens, à travers le monde, se plaignent de l'abaissement de la qualité des produits et des services, qu’il s’agisse de biens de consommation ou des équipements techniques.
Alors, que la priorité soit donnée en 2012 à la qualité des produits et des services.

En aucun cas, la concurrence internationale ne doit s’exercer au détriment de la qualité car, parfois, la tentation et la pression peuvent être fortes pour valider des résultats d’essais peu ou pas du tout satisfaisants. Une telle situation serait de nature à nous faire courir des risques.

Or, nous ne pouvons pas accepter de tels risques. Les avions, les navires, les raffineries, même sans parler des centrales nucléaires, doivent être inspectés par des personnes fiables, capables de prendre des décisions inhabituelles, parfois hors de toute norme reconnue, mais en toute connaissance de cause, uniquement pour s'assurer qu'il n'y a pas de discontinuité cachée, juste pour  s'assurer que l'équipement peut être mis en service en toute sécurité.

Notre site Internet est là pour vous aider à poser les bonnes questions, pour savoir quand c’est une bonne idée d'être dubitatif concernant un résultat parce que vous "sentez" que quelque chose d’inhabituel s’est produit que vous n’avez jamais rencontré ou vu.
Notre site Internet a déjà apporté des réponses à de nombreuses questions de nos lecteurs. Il les a aidés à déterminer l’origine d’un problème spécifique. En outre, quand la réponse ne se trouve pas dans nos articles, des dizaines de lecteurs en ont profité pour nous demander ce que nous ferions dans telle ou telle situation, de leur expliquer pourquoi un contrôle a échoué. Bien souvent, ces questions font l’objet d’articles, comme vous le verrez encore et encore, car même un contrôle qui a échoué peut servir utilement de leçon à d’autres.

Nous allons poursuivre notre rubrique "Surprenant, mais véridique" qui enthousiasme de nombreux lecteurs. Même si elles ont une saveur d'autrefois, ces "petites histoires", qui relatent des faits réels, font penser aux lecteurs à des problèmes similaires auxquels ils ont été confrontés dans leur travail, ou leur font comprendre que quelque chose de très similaire pourrait se produire: un bon moyen d’éviter des ennuis !

Une fois encore, nous pensons que la qualité en CND, que la qualité des relations entre les donneurs d’ordre et les sous-traitants ou les prestataires de service, une bonne compréhension par les auditeurs des méthodes et des processus, une humilité bien placée, c'est à dire la capacité à reconnaître que l'on ne sait pas tout, même dans les méthodes qualifiées à tort par incompréhension ou manque de connaissance de "simples", bien que  fondamentales comme le ressuage et la magnétoscopie, sont les principaux points pour fournir des pièces bonnes, fiables et sûres.

En fait, tout le monde prend le train, l’avion, la voiture, tout le monde peut aller sur les montagnes russes avec ses enfants. Mieux vaut que tous ces équipements soient en bon état, aient été fabriqués et contrôlés de la bonne manière avec les matériaux et équipements appropriés, par des gens bien formés et consciencieux.


Voici les articles que vous pouvez lire ce mois-ci sur notre Site Internet :

Dans la rubrique "Édito"

Étalonnage/vérification une surveillance accrue ?

Cet article fait suite à notre DPCNewsletter N°029 intitulé Qualité de certaines prestations d'étalonnage, publié sur notre site Internet en octobre 2010.

Lire l'article
http://www.ressuage-magnetoscopie-penetranttesting-magnetictesting-dpc.info/site/fr/edito/53-edito-2012/215-janvier-2012-etalonnageverification-une-surveillance-accrue-c

Dans la rubrique "Informations"

Techniques d’aimantation en magnétoscopie

Nous avons le plaisir de publier sur notre site la contribution d'un Expert français en magnétoscopie, Stéphane GRAVELEAU, du Département Recherche et Développement de SREM TECHNOLOGIES (France).
Les techniques d’aimantation et les formes des courants sont décrites.
Dans la littérature, les courbes de ces courants sont le plus couramment présentées sur charge faiblement inductive. Comme vous le constaterez, sur charge fortement inductive, ces courbes n’ont pas la forme à laquelle on pourrait s'attendre. En effet, la forme réelle du courant est très nettement dépendante de la nature de la charge.
Jusqu'à présent, cette dépendance a été rarement évoquée.
En publiant cet article, nous pensons combler une lacune et surtout nous espérons que cet article vous intéressera et vous apportera une information de qualité.

Lire l'article
http://www.ressuage-magnetoscopie-penetranttesting-magnetictesting-dpc.info/site/fr/informations/infos-magnetoscopie/214-techniques-daimantation-en-magnetoscopie

Dans la rubrique "Surprenant mais Véridique"

Comment rénover un pénétrant coloré

Impensable aujourd’hui et pourtant, jadis, certains pénétrants colorés à bas point d’éclair, utilisés en cuve, s’évaporaient. Cette évaporation avait de fâcheuses conséquences. Pour y remédier, un fabricant avait conçu un "rénovateur" qu’il avait appelé "Additif Solvant pour Pénétrant".

Lire l'article
http://www.ressuage-magnetoscopie-penetranttesting-magnetictesting-dpc.info/site/fr/surprenant/anecdotes-ressuage/213-comment-renover-un-penetrant-colore

Dans la rubrique "Courriers des lecteurs"

Nous répondons ce mois-ci aux questions suivantes :

• Grandes pièces : comment laver un pénétrant fluorescent

Un lecteur nous a écrit : "En lavant des pièces, il y a quelque temps, après avoir utilisé un pénétrant fluorescent Niveau 3 lavable à l’eau, je m'interrogeais sur le temps de lavage.
Imaginez que je travaille sur de très grandes pièces : je pulvérise d'abord de l'eau  sur toute la surface, pour faciliter son lavage. Quand je pulvérise de l'eau pour la deuxième fois (pour éliminer par lavage l'excès de pénétrant), y a-t-il un risque que les agents de surface (agents tensioactifs), contenus dans le pénétrant, chassent le pénétrant hors des discontinuités, conduisant à une situation de surlavage ? Quand ces agents de surfaces (agents tensioactifs) sont mouillés, je pense qu’ils diffusent dans le pénétrant, un peu comme le fait un émulsifiant. Quelle est votre opinion ?"

• Tribofinition avant contrôle MT

Un autre de nos lecteurs nous a demandé si l’ébavurage des pièces par tribofinition avant magnétoscopie pouvait affecter significativement la sensibilité de la détection du contrôle magnétoscopique.

Lire l'article
http://www.ressuage-magnetoscopie-penetranttesting-magnetictesting-dpc.info/site/fr/courrier-des-lecteurs/54-courriers-2012/212-courrier-janvier-2012


Nous, Pierre CHEMIN et Patrick DUBOSC, accueillons tout commentaire, toute idée. Si vous avez quelques exemples que vous souhaiteriez voir discutés ici, veuillez nous fournir, s'il vous plaît, toutes les indications utiles. Si vous exigez la confidentialité, nous modifierions les lieux, les noms et quelques paramètres pour empêcher d’identifier la source d’information.
Néanmoins, nous sommes convaincus que notre site peut être une sorte de soupape de sécurité : le but N'EST PAS de viser telle ou telle Société, ou tel ou tel auditeur ; mais c’est toujours afin que les utilisateurs réfléchissent et se posent des questions, les vraies, à eux et aux autres.

Nous pouvons également fournir un conseil, là encore, à titre confidentiel si nécessaire, n'hésitez pas, s’il vous plaît, à nous poser des questions, pour alimenter notre base de données, concernant : les Fiches de Données de Sécurité (FDS), l'environnement, un nom chimique que vous ne comprenez pas, une gamme de ressuage dont vous avez entendu parler, etc.
Nous avons une multitude d'exemples, certains ne figurant dans aucune spécification/norme, qui permettent la détection de discontinuités, lorsque "les procédés courants ou habituels" ne permettent pas la détection de ces discontinuités.

Mis à jour ( Samedi, 10 Décembre 2011 17:58 )