French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

DPCNEWS 071 - Divergences de terminologie entre les normes ISO et ASTM - Concentration excessive en particules magnétiques - Un révélateur qui a fait ses preuves ?

Imprimer
Envoyer
Écrit par Dubosc
Lundi, 25 Mai 2015 19:21

A la Une | Juin - Juillet - Août 2015

[ÉDITO] Divergences de terminologie entre les normes ISO et ASTM

[INFORMATIONS] Concentration excessive en particules magnétiques

[SURPRENANT MAIS VÉRIDIQUE] Un révélateur qui a fait ses preuves ?

 

[ÉDITO]

Divergences de terminologie entre les normes ISO et ASTM

Dans notre Éditorial de décembre 2013, nous avions signalé qu’en ce qui concerne le ressuage (PT) et la magnétoscopie (MT), il existait quelques différences entre les normes EN/ISO et la norme ASTM E1316 et nous avions donné quelques exemples.
D’autres différences apparaissent, ne serait-ce qu’en ce qui concerne le nom et le terme abrégé de certaines méthodes d’END, comme vous pouvez le constater en lisant la suite de cet article.

>> Lire la suite

 

[INFORMATIONS]

Concentration excessive en particules magnétiques

Nous avons reçu une question intéressante, une question pratique « élémentaire ». Élémentaire, oui, à première vue. En fait, pas du tout aussi simple que cela !
La question était la suivante : quel est un bon indicateur d’une concentration excessive en particules magnétiques dans une liqueur magnétique ?

>> Lire la suite

 

[SURPRENANT MAIS VÉRIDIQUE]

Un révélateur qui a fait ses preuves ?

Les utilisateurs ne sont jamais à court d’idées !
Nous avons reçu un coup de téléphone d’un Prestataire de service :
« Un de nos clients veut utiliser un pénétrant avec un révélateur humide. Ils ont mélangé un révélateur sec en poudre à de l'eau à température ambiante. Ils utilisent "un pulvérisateur de jardin" (employé pour pulvériser des produits chimiques sur des fleurs, des plantes, etc.) pour pulvériser ce produit sur la pièce après élimination de l’excès de pénétrant. Ils ne comprennent pas pourquoi il y a des coulures rouges, pourquoi la couche est toute épaisse, pourquoi l'eau ne s'évapore pas. Pourquoi n’y arrivent-ils pas?”

>> Lire la suite


Mis à jour ( Lundi, 25 Mai 2015 19:52 )