French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

Juin 2009 - Yaourt, Pain, PT

Imprimer
Envoyer
Écrit par Administrator
Lundi, 01 Juin 2009 17:17

À l'attention des jeunes utilisateurs de ressuage

Le ressuage (PT) date des années 80 - mais les années 1880 !

Par conséquent, c'est une vieille méthode de CND, basée sur l'effet capillaire ET sur les yeux humains + le cerveau comme détecteur + unité de traitement du signal.

De nos jours tout doit aller vite : les trains, l'avion, les ordinateurs, l'éducation des enfants, les plats culinaires succulents de la... "restauration rapide'', etc.

Mais réfléchissez bien.

La fabrication d'un yaourt prend autant de temps qu'il en fallait il y a un siècle.

La fabrication du bon pain prend autant de temps qu'il en fallait il y a des siècles.

Effectuer un bon contrôle par ressuage (PT) nécessite autant de temps qu'il en fallait il y a 40 ou 50 ans, même si la sensibilité des pénétrants est beaucoup beaucoup plus élevée, même si les conditions d'observation sont bien meilleures. Pourquoi ?

Les exigences techniques des pièces sont aussi beaucoup plus élevées ; les discontinuités acceptables sont de plus en plus petites, année après année ; les formes des pièces sont beaucoup plus complexes et des zones peu accessibles beaucoup plus difficiles à contrôler. Les pièces sont plus chères ; tout arrêt de machine, toute pièce endommagée a des conséquences plus coûteuses.

C'est la raison pour laquelle les pièces doivent être en contact avec le pénétrant pendant une longue durée (jusqu'à 30 minutes dans de nombreux cas et parfois beaucoup plus que cela), doivent être soigneusement lavées (ce qui signifie par exemple à basse pression), doivent être séchées suffisamment longtemps pour être sûr qu'aucune trace d'humidité ne reste sur la pièce avant l'application du révélateur, c'est pourquoi le révélateur doit rester sur les pièces jusqu'à 30 minutes et beaucoup plus que cela parfois, c'est pourquoi l'examen doit satisfaire à toutes les conditions d'observation stipulées dans la norme ISO 3059.

En résumé, un contrôle complet par ressuage (PT) est en tout point comparable à la fabrication d'un yaourt ou du pain : le temps est un paramètre MAJEUR. Essayer de raccourcir le processus ne peut QUE CONDUIRE À DES RÉSULTATS MAUVAIS, NON FIABLES.

Mis à jour ( Jeudi, 19 Mai 2011 10:11 )