French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

Août 2012 - Assurance de la qualité : quand tu nous tiens !

Imprimer
Envoyer
Écrit par Administrator
Mercredi, 11 Juillet 2012 16:52

Cet article, bien que publié sur un site Internet spécialement consacré au ressuage et à la magnétoscopie, ne traite pas de l'une de ces méthodes.
En fait, il ne traite même d’aucune méthode de CND.

Son objet: l'Assurance de la Qualité.
Cependant, nous sommes tout à fait certains que, quand vous la lirez, cette histoire va vous faire penser à des événements très similaires, liés, ou non, aux CND.

Qu’importe. Voici une description du contexte.

Une pompe très puissante, de la classe des 8 MW, conçue pour débiter des quantités énormes d’eau chaude pressurisée.

Au moins 212 ont été fabriquées.

Le corps de pompe de la première série était composé de deux demi-carters. Des pièces très lourdes, de fortes épaisseurs, de forme très complexe.

Ces demi-carters étaient fabriqués par une société dans un autre pays européen. L’assemblage de la pompe complète était réalisé dans le Nord de la France.

Un jour un demi-carter doit être livré. Le camion arrive. Tout, depuis le lourd chariot élévateur à fourche, jusqu’à à la palette en bois sur laquelle la pièce sera déposée, est prêt. De même que le personnel: le responsable de l’Assurance Qualité, le Directeur de la Qualité, plusieurs cadres, et un homme dont la tâche est de gérer l’assemblage. Ne soyez pas surpris du nombre de participants à cette opération : ces pièces sont très coûteuses et vitales sur le plan de la sécurité.

La caisse en bois est déchargée, soigneusement posée sur le sol. Tous les documents relatifs à la pièce ont été précédemment postés (c’était l’époque ou l’Internet n'existait pas encore, sauf pour des applications militaires; même les télécopieurs en étaient à leurs débuts ... Si, si, ces conditions de travail ont existé).

La caisse est soigneusement ouverte. Toutes les protections internes sont soigneusement enlevées. Tout le monde est souriant, tout va bien, selon les prévisions.

Maintenant, la pièce est facile à voir.

- "Eh bien, Messieurs, ce carter peut aller directement à la poubelle", dit une voix.

Tout le monde regarde le gars qui a sorti une telle incongruité ! En fait, c’est celui qui est en charge de l'assemblage des deux demi-carters et d'autres éléments, autour du "cœur" de la pompe.

- "Oh, Monsieur, pourquoi dites-vous cela ?

- "Hey, regardez la pièce !"

- "Eh bien, elle est conforme ! De plus, nous avons ici tous les documents : le contrôle dimensionnel est conforme, l’analyse de la matière est conforme, tous les contrôles CND sont conformes…Tout est conforme !"

- "Regardez bien la pièce !"

- "C’est ce que nous faisons : cette pièce est OK ; tous les documents d’Assurance Qualité sont conformes… Qu’est-ce qui ne va pas ?"

- "Mais, regardez encore !"

Tout le monde regarde de nouveau… et personne ne voit le problème… s’il y en a un.

- "Messieurs, la pièce qui a été livrée est le miroir de la pièce dont j'ai besoin. Comme si j'avais reçu une main droite au lieu d'une main gauche ! Je ne peux rien faire avec cette pièce !"

En fait, la pièce avait été coulée dans un moule qui était... semblable à la pièce à fabriquer… donc, une "pièce-miroir" a été produite !

Tous les documents d’Assurance Qualité étaient bons, tout était bien : le dimensionnel, l’analyse matière, les examens CND… sauf la pièce elle-même !!!!

Cela devrait nous faire penser que ce qui semble tout bêtement évident peut cacher une erreur incroyable, tellement énorme qu’elle… est presque invisible !
L’Assurance de la Qualité, oui... avec un peu de bon sens, cela marche mieux.

Mis à jour ( Mercredi, 11 Juillet 2012 17:01 )