French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

Octobre 2012 - C’était le bon vieux temps !

Imprimer
Envoyer
Écrit par Administrator
Dimanche, 16 Septembre 2012 05:50

Comme nos lecteurs le savent bien, les auteurs de ce site Internet, dédié à tous les aspects du ressuage et de la magnétoscopie, sont des hommes expérimentés.

Des hommes expérimentés : cela signifie que nous avons travaillé dans ces méthodes de CND pendant assez longtemps, en fait, depuis près de quatre décennies... ce qui signifie que nous sommes maintenant dans la troisième partie, passionnante et non de tout repos, de notre vie.

Nous avons en fait des amis qui ont même encore plus d'expérience que nous dans ce domaine, et qui sont toujours en activité. Nous aimons partager des informations avec eux. Leur expérience et leurs compétences pratiques sont de la plus haute importance pour la communauté du CND.

Au fil des années - pardon, au cours des décennies - nous avons vu de plus en plus : de règlements, d’exigences, d’appareils de mesure, de documents à remplir et d’auditeurs d’Assurance Qualité rigoureux.

Nous avons assisté à l’émergence des préoccupations concernant : l'environnement, le recyclage de l'eau, les produits chimiques, que le ressuage et la magnétoscopie, surtout le ressuage, utilisent en si grandes quantités.

Nous avons dû lutter contre les vendeurs qui n’étaient... que de simples vendeurs, dépourvus de connaissances techniques, prêts à dire aux utilisateurs ce qu'ils voulaient entendre, uniquement pour vendre des équipements, des produits, etc. ignorant les réels besoins des clients.

Même si nous savons que cette même tendance (plus de règlements, plus d’interdits, etc.) se développe dans notre vie quotidienne (nous disons souvent qu’en raison de l'omniprésent "principe de précaution", si l'eau de Javel était inventée aujourd'hui, elle ne pourrait pas être commercialisée auprès du grand public, car "trop dangereuse", alors qu'elle sauve des vies tous les jours...), nous pensons que l’article suivant pourrait être une base de réflexion : oui, il concerne davantage notre vie quotidienne... celle d’il y a quelque temps, que le ressuage et la magnétoscopie, ou toute autre méthode de CND à laquelle vous pouvez penser !
Cependant, il montre que, même avec moins - moins de tout, y compris les éléments techniques - un outil très simple peut devenir une sorte d'outil universel lorsque le cerveau de son propriétaire est correctement utilisé.
Peut-être, pourriez-vous tirer, de votre activité professionnelle, quelques exemples similaires à celui décrit ci-dessous ! Ne pensez-vous pas que ce pourrait être un bon exemple d'un objet simple qu’un possesseur avisé pourrait transformer et utiliser de manières inimaginables ?

Vos commentaires seront les bienvenus.

L’histoire du tablier

Je ne pense pas que nos enfants savent ce qu'est un tablier.

L’utilisation principale du tablier de Grand-mère était de protéger la robe en dessous, car elle n'en avait que quelques-unes. C'était aussi parce qu'il était plus facile de laver les tabliers que les robes et les tabliers utilisaient moins de produit de lavage. Mais à côté de cela, il servait de manique pour retirer les casseroles chaudes du four.

C'était merveilleux pour sécher les larmes des enfants, et, à l'occasion, il était même utilisé pour nettoyer les oreilles sales.

Au poulailler, le tablier était utilisé pour porter les œufs, les poussins qui vadrouillaient, et parfois les œufs pas complètement couvés, qu’on posait sur le réchaud pour finir la couvaison.

Lorsque de la visite arrivait, ces tabliers étaient des cachettes idéales pour les enfants timides.

Et quand il faisait froid, Grand-mère l'enroulait autour de ses bras.

Ces vieux grands tabliers essuyaient plus d'un front en sueur, penché sur le poêle à bois chaud.

Les copeaux de bois et le bois d'allumage étaient apportés à la cuisine dans ce tablier.

Du jardin, il transportait toutes sortes de légumes. Après que les petits pois avaient été écossés, il emportait les cosses.

À l'automne, le tablier était utilisé pour ramasser les pommes tombées des arbres.

Lorsque de la visite inattendue débarquait d’une voiture, c’était fou la quantité de choses que ce vieux tablier pouvait ramasser en quelques secondes.

Quand le dîner était prêt, Grand-mère sortait sur le perron, secouait son tablier, et les hommes savaient qu'il était temps de rentrer des champs pour le dîner.

Il faudra beaucoup de temps avant que quelqu'un invente quelque chose qui remplacera ce "tablier du bon vieux temps" qui servait à faire tant de choses.

Vous pouvez envoyer ce texte à ceux dont vous pensez qu’ils aimeraient connaître (et qu’ils aimeraient) cette histoire des tabliers de Grand-mère.

Souvenez-vous :

Grand-mère avait l’habitude de déposer ses tartes aux pommes cuites au four sur le rebord de la fenêtre pour les laisser refroidir. Ses petites-filles mettent les leurs sur le rebord de la fenêtre pour les décongeler.

Elles deviendraient folles aujourd’hui en essayant d’évaluer la quantité de germes qu’il y avait sur ce tablier.

Je ne crois pas avoir attrapé quoi que ce soit dû à ce tablier – sauf de l’amour.

Mis à jour ( Dimanche, 16 Septembre 2012 06:03 )