French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

Janvier 2013 - À propos de la mesure du champ magnétique tangentiel et des courants d’aimantation

Imprimer
Envoyer
Écrit par Administrator
Dimanche, 02 Décembre 2012 16:31

Depuis 1946(1), le réglage de la puissance de sortie des générateurs de courant et des bancs magnétoscopiques était assuré par des transformateurs à plusieurs positions.
La mesure de champ magnétique tangentiel ne posait alors aucun problème.

Mais, à partir de 1975(2), les transformateurs ont été remplacés par des gradateurs à thyristors qui ont permis un réglage continu de l’intensité du courant d’aimantation et des réductions substantielles de coût, de poids et d’encombrement des équipements de magnétoscopie.

Or, comme nous l’avons écrit(3), les courants hachés par thyristors génèrent des formes d’onde très éloignées de la forme sinusoïdale. De sorte que :

• Les mesureurs analogiques et numériques conventionnels de courant et de champ magnétique tangentiel n’affichent plus les valeurs efficaces réelles et les valeurs crêtes réelles.

• L’utilisation de tableaux de conversion tels que celui fourni dans le tableau 1 de la norme ISO 9934-1 est à proscrire car l’application de tels coefficients conduit à de grossières erreurs.

Ce n’est qu’en 1990(2) qu’est apparu en France le premier mesureur et analyseur de toute forme de champ magnétique tangentiel pour toutes les formes d’onde : continu, alternatif, redressé, haché ou non par des thyristors. Ce mesureur était enfin capable d’afficher les valeurs efficaces réelles et crêtes réelles générées par les équipements de magnétoscopie à réglage par thyristors. La courbe du champ magnétique et les résultats étaient enregistrés à l’aide d’une imprimante sur bande incorporée.

Enfin, en 2003(2), grâce à des travaux de recherche et développement associés au progrès de l’électronique et de l’informatique, l’analyseur et mesureur précédent fut perfectionné et miniaturisé au format de poche. La courbe et les valeurs moyennes, efficaces réelles et crêtes réelles du champ magnétique tangentiel s’affichent simultanément à l’écran (voir photo ci-dessous).

Ce mesureur satisfait complètement aux besoins actuels. Cela est d’autant plus important que, de nos jours, en Europe, plus de 95% des nouveaux bancs magnétoscopiques sont dotés de gradateurs à thyristors.

La mesure des courants est moins spécifique que la mesure de champ magnétique tangentiel, et il existe sur le marché depuis un certain temps déjà des mesureurs adaptés à la mesure de toutes les forme d’onde (shunt ou capteur de courant à effet Hall + voltmètre TRMS - True Root Mean Square, c’est-à-dire "valeur efficace réelle"). Il est tout de même important de s’assurer de la présence et, surtout, de la précision d’un tel mesureur sur toute la gamme de fonctionnement en courant de l’équipement, car celle-ci peut être très large (de 100 à 10 000 A par exemple) et rend complexe et coûteuse la mise en œuvre d’une telle chaîne de mesure.


Références

(1) Brevet américain N° 2 401 467 déposé le 4 juin 1946, Method of and apparatus for Magnetic Testing.

(2) Pierre CHEMIN et Patrick DUBOSC, Historique de la magnétoscopie,  juin 2009 : sur notre site Internet.

(3) Pierre CHEMIN et Patrick DUBOSC, Guide des bonnes pratiques en magnétoscopie, une aide pour choisir la technique la mieux adaptée, mars 2012 : sur notre site Internet.


Références normatives

• ISO 9934-1:2001, Essais non destructifs -- Magnétoscopie -- Partie 1: Principes généraux du contrôle, Organisation Internationale de Normalisation, Genève, Suisse, 2001.

• ISO 9934-3:2002, Essais non destructifs -- Magnétoscopie -- Partie 3: Équipement, Organisation, Internationale de Normalisation, Genève, Suisse, 2002.

Mis à jour ( Dimanche, 02 Décembre 2012 16:54 )