French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

Septembre/Octobre/Novembre 2015 : Révélateur à base de solvant ou révélateur humide non aqueux ?

Imprimer
Envoyer
Écrit par Laurence
Vendredi, 11 Septembre 2015 23:57

Nous avons déjà consacré de nombreux éditoriaux à la terminologie utilisée en ressuage (PT) et en magnétoscopie (MT).

Nous recommandons toujours aux rédacteurs de normes, de spécifications, des cours de formation, de questionnaires à choix multiples et de tout autre document, de se conformer à la terminologie pour que tout le monde puisse se comprendre.

Cependant, même en se conformant strictement aux normes de terminologie, il existe parfois une certaine ambiguïté.

C’est ainsi que, dans la norme ISO 12706:2009, figurent à la même rubrique, les termes « révélateur à base de solvant » et « révélateur humide non aqueux » avec la même définition.

Il en résulte que dans la norme ISO 3452-1:2013, figure tantôt le terme « révélateur à base de solvant », tantôt le terme « révélateur humide non aqueux ». N’aurait-il pas mieux valu n’utiliser que l’un ou l’autre de ces termes et non les deux dans le même document ?

Imaginez le candidat qui, en vue de passer sa certification, COFREND (Confédération Française pour les Essais Non Destructifs) par exemple, trouve l’un des termes dans son cours de formation et l’autre terme, le jour de l’examen, dans les questionnaires à choix multiples. Cela risque d’être plutôt déstabilisant pour le candidat. Pour éviter cette situation, la meilleure solution est d’utiliser l’expression « révélateur à base de solvant (révélateur humide non aqueux) ».

Reconnaissez que cela aurait été plus simple, si le choix entre ces deux termes avait été effectué dans la norme ISO 12706:2009.

Les américains n’ont pas ce problème dans la mesure où seul le terme « non-aqueous wet developer » (ndlr : « révélateur humide non aqueux ») figure dans la norme ASTM E1316 -14. Le terme « solvent-based developer » (ndlr : « révélateur à base de solvant ») n’y figure pas.

Dans ces conditions, pour des raisons d’harmonisation à l’échelon mondial, ne serait-il pas mieux que la norme ISO 12706:2009 ne conserve que le terme « révélateur humide non aqueux » ?

Cela serait, en tout cas, beaucoup plus simple pour tout le monde.

 

Références normatives

ISO 12706:2009 Essais non destructifs -- Contrôle par ressuage -- Vocabulaire. Organisation Internationale de Normalisation, Genève, Suisse, 2009.

ISO 3452-1:2013 Essais non destructifs -- Examen par ressuage -- Partie 1: Principes généraux. Organisation Internationale de Normalisation, Genève, Suisse, 2013.

Norme ASTM E1316 – 14 Standard Terminology for Nondestructive Examinations.

ASTM International, 100 Barr Harbor Drive, PO Box C700, West Conshohocken, PA, 19428-2959, États-Unis d’Amérique, 2014.

 

Mis à jour ( Samedi, 12 Septembre 2015 00:29 )