French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

Informations

Mars / Avril / Mai 2016 : Ressuage | La longue route depuis la spécification MIL-I-25135 jusqu'à l'AMS-2644

Imprimer
Envoyer
Écrit par Laurence
Lundi, 04 Avril 2016 19:26

Par William E. Mooz, Met-L-Chek Company

Traduction et adaptation par Patrick Dubosc et Pierre Chemin

En comparant la spécification militaire américaine initiale MIL-I-25135 à l’actuelle spécification américaine SAE AMS-2644, nous pouvons au moins dire : « Nous avons parcouru un long chemin ! ». En 1956, lorsque la première version de la MIL-I-25135 fut publiée, nous pouvons parfaitement imaginer que l'eau colorée aurait pu très bien être qualifiée et inscrite dans la QPL (Ndlr : QPL = Qualified products List, c’est-à-dire : liste des produits homologués) de la MIL-I-25135. En effet, Loy Sockman, le fondateur de la Société américaine Met-L-Chek, acheta un gallon d'un pénétrant homologué, le dilua avec un volume égal de kérosène, et le soumit à homologation. Ce mélange fut homologué ! Les rédacteurs de cette spécification n’avaient, tout simplement, pas les connaissances ou les données requises pour concevoir un meilleur document. À titre d'exemple, la spécification stipulait que : « le pénétrant doit contenir des colorants qui émettent une fluorescence »..., et que : « L’intensité de fluorescence et le contraste doivent être égaux ou supérieurs à ceux de l'échantillon de référence ». Aucun essai n'était stipulé pour évaluer ces exigences. Le présent article examine certains des dispositifs et des méthodes qui ont été impliqués dans l'histoire du développement de la SAE-AMS 2644, la spécification d’homologation en vigueur de nos jours.

Mis à jour ( Mardi, 05 Avril 2016 23:02 )

Décembre 2015/Janvier/Février 2016 : Le conditionnement en bidons des produits PT et MT

Imprimer
Envoyer
Écrit par Laurence
Mardi, 24 Novembre 2015 23:13

Décembre 2015

1 | INTRODUCTION

Les produits de ressuage (PT) et de magnétoscopie (MT) posent peu de problèmes à leurs utilisateurs.

C’est le cas des pénétrants, des solvants, des révélateurs hydrosolubles et des liqueurs magnétiques à support pétrolier livrées prêtes à l’emploi.

Mis à jour ( Mercredi, 25 Novembre 2015 08:19 )

Septembre / Octobre / Novembre 2015 : Facteurs Humains

Imprimer
Envoyer
Écrit par Laurence
Samedi, 12 Septembre 2015 00:06

Septembre 2015

Chers Lecteurs,

Nous avons le plaisir de publier sur notre site Internet un article de Richard GASSET, membre votant de NADCAP, catégorie Fournisseurs, de Lisi Aerospace, qu’il a publié dans la Non-Destructive Newsletter de juin 2012 de PRI-NADCAP que vous pouvez lire en utilisant le lien suivant :

http://www.pri-network.org/resource/attach/869/P120885NDTNewsletter.pdf

Cet article est reproduit avec l'amicale permission de l'auteur et de Performance Review Institute (PRI) ©.

Nous vous prions de trouver, ci-après, la traduction française.

Nous savons que 85 % des accidents d'avion ont des causes humaines. Pourrions-nous imaginer que 85 % des pièces défectueuses qui obtiennent le « feu vert » après un CND soient acceptées en raison d'erreurs humaines ? Cet article met l’accent sur des situations très couramment rencontrées...qui, lorsqu'elles s’ajoutent les unes aux autres, peuvent le faire croire !

Nous espérons que cet article vous intéressera et qu’il vous apportera une information de qualité.

Patrick DUBOSC et Pierre CHEMIN

Mis à jour ( Samedi, 12 Septembre 2015 00:28 )

Juin/Juillet/Août 2015 : Concentration excessive en particules magnétiques

Imprimer
Envoyer
Écrit par Laurence
Vendredi, 15 Mai 2015 08:39

Juin 2015
(
Document complété et actualisé en septembre 2015)

Nous avons reçu une question intéressante, une question pratique "élémentaire". Élémentaire, oui, à première vue. En fait, pas du tout aussi simple que cela !

Mis à jour ( Vendredi, 11 Septembre 2015 23:45 )

Mars-Mai 2015 : Impuretés dans les produits de ressuage et de magnétoscopie : d’où proviennent-elles réellement ?

Imprimer
Envoyer
Écrit par Laurence
Jeudi, 19 Février 2015 11:40

Mars 2015

Les produits de ressuage et de magnétoscopie sont constitués de composants de qualité industrielle. Il n’y aurait aucun intérêt technique à utiliser des substances de qualité pour analyse dont les coûts seraient exorbitants et injustifiés. Par conséquent, certaines impuretés se trouvent dans les matières premières et les produits finis. Toutefois, êtes-vous certain que cela soit la seule source d'impuretés ?

Mis à jour ( Jeudi, 19 Février 2015 11:52 )
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivant > Fin >>
Page 1 sur 8