French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

Juin/Juillet/Août 2015 : Concentration excessive en particules magnétiques

Imprimer
Envoyer
Écrit par Dubosc
Vendredi, 15 Mai 2015 08:39

Juin 2015
(
Document complété et actualisé en septembre 2015)

Nous avons reçu une question intéressante, une question pratique "élémentaire". Élémentaire, oui, à première vue. En fait, pas du tout aussi simple que cela !

Notez au passage que dans la norme ISO 9934-2, il n'y a pas d’exigence d’essai pour la concentration en particules magnétiques, alors que le paragraphe 7.2.1.1 Determination of Wet Particle Concentration (ndlr : Détermination de la concentration en particules magnétiques dans les liqueurs magnétiques) de la norme ASTM E1444/E1444M–12 le stipule.

En fait, le contrôleur peut penser qu'il (elle) a la bonne liqueur magnétique, à la bonne concentration...mais, lorsque la liqueur magnétique est appliquée, une certaine inquiétude peut se manifester, parce que, par exemple, une discontinuité connue n'est pas, ou seulement faiblement, détectée.

Une réponse évidente à la question est : l'indication est floue, le niveau de bruit de fond est trop élevé, le contraste trop faible.

Cela se produit avec des particules magnétiques noires, colorées ou fluorescentes.

Certaines situations peuvent conduire à trop de particules magnétiques sur une pièce.

La liqueur magnétique est préparée sur place. Une erreur peut se produire dans le calcul de la quantité à ajouter au liquide porteur (liquide support), que ce soit de l'eau (s’il s’agit d’un concentré de liqueur magnétique pour dispersion dans l’eau) ou du pétrole. Ou bien, aucune balance de précision n’est disponible. Certaines personnes, qui ne sont pas habituées à cette méthode d’essai non destructif (END), peuvent penser que « mieux vaut plus que pas assez », et en verser un peu de trop dans le liquide porteur (liquide support).

La liqueur magnétique est dans un générateur d’aérosols. Il est toujours recommandé de bien l’agiter avant pulvérisation, pour éviter que toutes les particules magnétiques décantées au fond soient pulvérisées presque immédiatement, ce qui donne trop de particules magnétiques à la surface de la pièce.

Encore avec les générateurs d’aérosols : de nombreux techniciens veulent saturer la zone à contrôler. Non seulement c’est salissant, mais cela peut conduire à des bruits de fond excessifs. C'est un peu comme avec les révélateurs humides non aqueux, en ressuage : vous ne voulez pas d’une couche dure, épaisse d’un demi-centimètre.

Une autre cause de concentrations inhabituellement élevées. Sur les bancs de contrôle par magnétoscopie qui sont souvent éteints pendant de longues heures, ou, même, éteints tous les jours, mais utilisés uniquement durant une courte période, une fois le banc mis en route, la pompe met un bon bout de temps pour bien mélanger le bain de liqueur magnétique. Si l'examen commence trop peu de temps après la mise en route de l’installation, le contrôleur peut penser que la concentration en particules magnétiques est trop faible, et peut alors ajouter des particules magnétiques. Cependant, au bout de dix à vingt minutes, lorsque toutes les particules magnétiques circulent, alors, la concentration peut être trop élevée. C’est une bonne idée de soulever les grilles ou le couvercle du réservoir, et de remuer manuellement le bain avec un bâton ou une cuillère en plastique pour remettre les particules magnétiques en suspension dans son liquide porteur (liquide support).

À noter que suite à une démarche d’écoute client, un constructeur d’équipements de magnétoscopie a équipé certaines versions récentes de ses bancs de contrôle par magnétoscopie d’une gestion avancée du brassage de la liqueur magnétique par pompe. Suite à un arrêt prolongé, un temps de brassage de 5 minutes est nécessaire. Le respect de ce temps de brassage de la liqueur magnétique par pompe est bloquant en mode de fonctionnement automatique mais seulement informatif en mode de fonctionnement manuel ou création de gamme.

Ainsi, comme vous le voyez, à partir d'une question très « élémentaire », nous avons été en mesure d'attirer votre attention sur les causes profondes de l’application de trop de particules magnétiques sur la pièce.

Indication floue, bruit de fond excessif, mauvais rapport visibilité des indications/bruit de fond, doivent immédiatement amener le contrôleur à se poser des questions sur la qualité du produit indicateur qu’il (elle) applique.

 

Références normatives

ISO 9934-2:2002, Essais non destructifs -- Magnétoscopie -- Partie 2: Produits magnétoscopiques, Organisation Internationale de Normalisation, Genève, Suisse, 2002.

ASTM E1444/E1444M-12 Standard Practice for Magnetic Particle Testing, ASTM International, 100 Barr Harbor Drive, PO Box C700, West Conshohocken, PA, 19428-2959, États-Unis d’Amérique, 2012.

 

Mis à jour ( Vendredi, 11 Septembre 2015 23:45 )