French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

Rayonnement UV-A et ses conséquences sur le cerveau humain

Imprimer
Envoyer
Écrit par Administrator
Samedi, 01 Mai 2010 10:48

Mai 2010

Au cours de nos longues carrières, nous avons donné de nombreux cours de formation aux Niveaux 2 et 3 en ressuage. Notre ligne de conduite est de fournir des informations que nous considérons comme étant de valeur, non seulement pour que les candidats obtiennent leur certification, mais également pour mieux leur faire comprendre les règles de sécurité, les conditions d’observation, etc.

Par exemple, nous expliquons comment sont conçus les générateurs d’aérosols, la différence entre gaz liquéfiés et gaz comprimés, pourquoi ils ne sont pas interchangeables, pourquoi les gaz liquéfiés non halogénés sont inflammables, pourquoi ils doivent être utilisés pour les révélateurs humides non-aqueux, etc. Ce sont non seulement des informations techniques utiles pour leur travail, mais également pour leur vie quotidienne.

Le rayonnement UV est divisé en trois bandes qui sont respectivement : les UV-A (315 nm-380/400 nm), les UV-B (280 nm-315 nm) et les UV-C (100 nm-280 nm). Plus la longueur d'onde est courte, plus le photon transporte d’énergie.

Nous expliquons que le rayonnement UV-C est utilisé pour : la stérilisation de l'air dans les salles de chirurgie, les ateliers de fabrication des antibiotiques, la stérilisation de l'eau. Il est utilisé en analyse chimique pour rendre fluorescents de nombreux molécules/cristaux.

Le rayonnement UV-B est utilisé pour initier certaines réactions chimiques (pour les faire démarrer), également pour des applications médicales, pour soigner des maladies de peau comme le psoriasis. La peau réagit aux UV-B en noircissant (le bronzage) : dans le derme moyen, certaines cellules spécifiques, appelées mélanocytes, produisent une substance colorante noire : la mélanine. Ces mélanocytes, lorsqu’elles sont soumises aux UV-B, produisent beaucoup plus de mélanine ; cette substance colorante migre alors à la surface de la peau et, au bout de 3/4 jours, le bronzage est visible.

Le rayonnement UV-A est également utilisé dans l'industrie chimique pour initier des réactions chimiques. Ses deux principales utilisations sont de rendre fluorescents des produits chimiques : l'un pour des effets spéciaux dans l’industrie du spectacle (sous l’appellation non appropriée de ‘‘la lumière noire’’) ou dans les applications de Contrôle Non Destructif. La couleur de la fluorescence due aux UV-A ou aux UV-C n'est pas la même (les électrons excités ne sont pas les mêmes). Une application semblable est rencontrée en biologie/biochimie, en analyse, pour la détection de certains sites sur des gènes dans les cellules, etc.

En CND, les pénétrants fluorescents, les particules magnétiques fluorescentes, les liquides fluorescents pour le contrôle d’étanchéité sont de loin les plus largement utilisés. Dans de bonnes conditions d’observation, les yeux d'un contrôleur peuvent détecter des quantités incroyablement infimes de colorant. La sensibilité des méthodes fluorescentes est fantastique.

Une des parties les plus intéressantes de notre travail est... d’entendre des affirmations incroyables, résultant parfois d’informations déformées quand elles sont véhiculées d'une personne à une autre, puis à une troisième, et ainsi de suite et qui finissent par nous revenir ! Le ‘‘bouche-à-oreille’’, qui a aidé l'Homo Sapiens Sapiens à stocker d’innombrables expériences et informations, sert parfois également à diffuser des rumeurs ou de fausses informations.

Les histoires suivantes, une fois encore, sont ABSOLUMENT VRAIES.

Au fil des années, des centaines de stagiaires Niveau 2 et Niveau 3 en ressuage ont reçu à l’évidence de bonnes informations - - car ce sont nous qui les leur avons fournies !!

Parmi les sujets évoqués, le rayonnement UV et les règles de sécurité qui s’y rapportent sont un sujet important. Nous donnons des informations pour faire comprendre pourquoi les UV, et particulièrement les UV-A, peuvent être dangereux pour les yeux et la peau, non seulement pour les opérateurs en ressuage et magnétoscopie, mais également pour tous ceux et celles qui fréquentent les stations de ski en hiver/au printemps ou qui vont en montagne ou sur la plage l’été. Nous demandons aux stagiaires de faire comprendre aux utilisateurs pourquoi ils doivent porter des lunettes de protection anti-UV-A, des vêtements à manches longues et des gants en cabine d’examen.

Nous attirons l'attention de l'auditoire sur une zone du corps particulière.

Dans les cabines, bien souvent les opérateurs sont des hommes, avec beaucoup d'expérience : cela signifie qu'ils ont de longues années de contrôle derrière eux. Donc, ils ont à peu près 50 ans. Comme ce sont des hommes, en raison des hormones masculines, les cheveux sur le crâne peuvent se faire rares. Lorsque des sources UV-A très puissantes sont utilisées, elles sont disposées au-dessus de leur tête pour éclairer une grande surface. Cela signifie que la peau mince de leur crâne est exposée à des niveaux élevés d’éclairement énergétique UV-A pendant de longues heures. Nous recommandons alors de porter une casquette pour éviter tout danger.

Vous pouvez imaginer notre surprise quand il nous a été rapporté que dans certaines sociétés, l’information qui circulait était que ‘‘les UV-A rendent chauve’’ !! Cela fait maintenant plus de 30 000/50 000 ans que l’espèce humaine vit à l'extérieur, en plein soleil (quand il fait beau !), sauf au cours des tout derniers siècles !! (Nous vivons de plus en plus à l’INTÉRIEUR : dans les maisons, dans les centres commerciaux, dans le métro, dans les voitures, dans les trains : le meilleur exemple étant MONTRÉAL au Québec, Canada, où l’on peut vivre toute l’année sans sortir dans la rue !) Aussi, si les UV-A exerçaient un effet néfaste vis-à-vis de l'épaisseur des cheveux sur la tête des hommes, nous pouvons supposer que nous l’aurions remarqué !

Une fois de plus, le bouche à oreille a des conséquences parfois drôles, loin de celles que nous pouvons prévoir !

Si cela peut vous rassurer, vous serez heureux d’apprendre qu’aucune relation n'a jamais été établie entre la calvitie et l'exposition aux UV-A !

Nous avions été très surpris, il y a 25 ans environ, d’entendre parler d'une demande étonnante émanant de personnes travaillant dans des cabines UV-A : ils avaient carrément refusé de travailler dans les cabines à moins d’être protégés par un tablier en plomb... sous prétexte que ‘‘le rayonnement UV rend les gens stériles’’ !

En fait, les informations que nous avions données à certaines personnes avaient été relayées dans leurs sociétés, "adaptées" parce que mal comprises, "traduites" en termes effrayants !

C'est pourquoi depuis cette histoire nous sommes très attentifs à la capacité de l'auditoire à bien comprendre ce que nous disons !

Mis à jour ( Dimanche, 22 Mai 2011 18:42 )