French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

VOS CONTRIBUTIONS

Si vous avez connaissance d'exemples intéressants, n'hésitez pas à nous les adresser. Ils seront décrits sur notre site d’une manière aussi anonyme que ceux qui sont décrits ci-dessus.

L’expérience des uns peut être profitable à tous. De même, toute expérience intéressante lors d'audits peut rendre service: aussi bien les auditeurs, qui, parfois, "en voient de belles", que les audités peuvent nous faire partager leur expérience.

Merci vivement d’avance de votre contribution.

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

Et pourtant ils l’ont fait ! (2)

Imprimer
Envoyer
Écrit par Administrator
Samedi, 01 Janvier 2011 13:53

Bien avant l’entrée en vigueur des normes ISO 3452-2:2006 et ISO 3452-3:1998, les pièces de référence type 1 étaient utilisées en France depuis la fin des années 70.

Elles s’appelaient alors les éprouvettes criquées de référence nickel-chrome (voir croquis ci-dessous).

Les industries aérospatiales utilisaient :
• Les éprouvettes de 50,30 et 20 µm pour la sensibilité Niveau 2.
• Les éprouvettes de 30, 20 et 10 µm pour la sensibilité Niveau 3.
• Les éprouvettes de 20 et 10 µm pour la sensibilité Niveau 4.

Ces éprouvettes assez onéreuses nécessitent quelques précautions de manipulation pour éviter de les rayer, d’ébrécher les fissures ou d’endommager les revêtements de nickel et de chrome.

Aussi, un technicien d’un service Assurance Qualité d’une société aéronautique, pensant bien faire, eut cette idée géniale de concevoir un porte-éprouvette approprié qu’il fit même breveter !

Certaines sociétés de mécanique ainsi que des fournisseurs de produits de ressuage se virent offrir une licence de fabrication/vente de ce porte-éprouvette.

Le porte-éprouvette en inox pouvait recevoir une à trois éprouvettes. 4 pattes inox maintenaient l’éprouvette par la tranche. Ces pattes étaient suffisamment flexibles pour permettre un bon serrage des éprouvettes.

Tout semblait être parfaitement au point.

Mais l’ennui est que ces pattes finissaient par écailler les revêtements de nickel et chrome dans les zones de fixation.

Ce fut un échec total et le porte-éprouvette fut rapidement oublié de tous… sauf de nous pour vous raconter ici cette histoire vraie.

Pourtant ils l’avaient fait !

Références

ISO 3452-2:2006 Essais non destructifs -- Examen par ressuage -- Partie 2 : Essai des produits de ressuage, Organisation Internationale de Normalisation, Genève, Suisse, 2006.

ISO 3452-3:1998 Essais non destructifs -- Examen par ressuage -- Partie 3 : Pièces de référence, Organisation Internationale de Normalisation, Genève, Suisse, 1998.


Dans les années 60, une Société britannique avait pour slogan : À chaque problème de traitement de surface, il y a un produit xxxxxx (marque déposée que nous ne divulguerons pas).

Les Ingénieurs et les Technico-commerciaux de cette Société l’avaient transformé de la façon suivante : ‘‘Avec chaque produit de traitement de surface xxxxxx (marque déposée que nous ne divulguerons pas), il y a un problème.’’


Cette anecdote est ici seulement pour rappeler à chacun que les problèmes rencontrés en atelier peuvent être dus aussi bien aux fournisseurs/fabricants qu’aux utilisateurs.

Notre idée dans ces documents N’EST PAS de viser quiconque, mais au contraire, de porter à votre connaissance quelques cas intéressants qui peuvent vous éviter de refaire les mêmes erreurs lors de contrôle par ressuage (PT) ou par magnétoscopie (MT).

Toutes les mini-histoires que vous lirez sont VRAIES. Nous pensons qu’elles vous seront utiles.
• Premièrement, en tant qu’exemples d'exigences techniques - - ou non techniques - - ou de problèmes particuliers.
• Deuxièmement, pour vous faire voir que les problèmes ne proviennent pas forcément d’où vous pensez qu’ils proviennent.
• Troisièmement, pour que les utilisateurs n’hésitent à demander de l’aide aux personnes (les experts) qui en savent plus.

Mis à jour ( Vendredi, 20 Mai 2011 06:24 )