French (Fr)English (United Kingdom)

DPC NEWS : un site d'information sur le ressuage et la magnétoscopie

DPC

Rechercher

VOS CONTRIBUTIONS

Si vous avez connaissance d'exemples intéressants, n'hésitez pas à nous les adresser. Ils seront décrits sur notre site d’une manière aussi anonyme que ceux qui sont décrits ci-dessus.

L’expérience des uns peut être profitable à tous. De même, toute expérience intéressante lors d'audits peut rendre service: aussi bien les auditeurs, qui, parfois, "en voient de belles", que les audités peuvent nous faire partager leur expérience.

Merci vivement d’avance de votre contribution.

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visites depuis Avril 2008

Inscrivez-vous

DPCNews


Recevoir du HTML ?

Anecdotes ressuage

Odeur, quand tu nous tiens !

Imprimer
Envoyer
Écrit par Administrator
Dimanche, 02 Septembre 2012 08:21

Par expérience -- chacun des auteurs a une expérience de 35 ans en PT/MT/traitement de surface -- nous savons qu’en France les opérateurs se soucient de l’odeur des produits plus que de tout autre effet adverse tel que celui de se salir les mains.
Au Royaume-Uni, les opérateurs préfèrent un produit qui ne tache pas et acceptent plus facilement d’utiliser un produit ayant une "odeur forte".

Cette différence provient-elle du fait que la France est "le pays des parfums" ?

Mis à jour ( Dimanche, 02 Septembre 2012 08:44 )

Les risques associés à l’utilisation des produits de ressuage "faits maison"

Imprimer
Envoyer
Écrit par Administrator
Mercredi, 11 Juillet 2012 14:10

Nous avons déjà évoqué l’utilisation(1), au bon vieux temps, de produits de ressuage "faits maison" quand l’hygiène, la sécurité des opérateurs/contrôleurs et la protection de l’environnement n’étaient pas des préoccupations.
Cependant, cette pratique est loin d’avoir disparu.

L’un d’entre nous quand il se souvient d’avoir découvert, dans les années 90, une usine qui utilisait une cuve de pénétrant coloré d’un fournisseur réputé et un révélateur humide non aqueux "fait maison" assez particulier… par immersion dans une cuve sans couvercle !

Mis à jour ( Mercredi, 11 Juillet 2012 14:39 )

Qu’en est-il de la sensibilité des pénétrants colorés ?

Imprimer
Envoyer
Écrit par Administrator
Dimanche, 10 Juin 2012 15:23

Lorsque la Révision D(*) de la spécification militaire américaine MIL-I-25135 (ASG) entra en vigueur le 29 juin 1984, certains fabricants de produits de ressuage avaient dû reformuler tout ou partie de leurs produits.

En effet, cette Révision D comportait de nouvelles exigences telles que le point d’éclair en vase clos (Méthode Pensky-Martens) qui devait être de 93°C au minimum.

Un fabricant profita de cette occasion pour reformuler un de ses pénétrants colorés homologué conformément à la Révision C, dont le point d’éclair, en vase clos (Méthode Pensky-Martens), était de l’ordre de 70°C, pour concevoir un pénétrant "bas prix".

Mis à jour ( Samedi, 15 Septembre 2012 15:27 )

Ressuage et peinture : de faux amis !

Imprimer
Envoyer
Écrit par Administrator
Samedi, 05 Mai 2012 11:38

Dans les années 80, un soir, coup de téléphone d’un homme qui a besoin d’aide !

Il nous explique son problème incroyable :
- J’ai utilisé un pénétrant coloré pour contrôler des soudures sur un réservoir GPL ; j’ai sablé la zone, j’ai appliqué la couche de peinture blanche demandée. Presqu’immédiatement, j’ai vu des anneaux rouge rosé apparaître près des caniveaux des cordons de soudure. J’ai attendu que la peinture sèche, puis j’ai appliqué une nouvelle couche de peinture. Les anneaux sont réapparus. J’ai maintenant appliqué 7 couches de peinture, et les anneaux sont toujours visibles ! Que puis-je faire ? Mon client n’accepte pas cet aspect visuel !"

Mis à jour ( Samedi, 05 Mai 2012 11:56 )
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
Page 3 sur 10